[ACTUS] Mister Blaaz, machine à hits un jour, machine à hits pour toujours


Ecrit par : Juda Sion L.  |   Lu : 552

D'une empreinte indélébile, Mister Blaaz a marqué le hip hop béninois depuis son apparition il y'a un peu plus d'une douzaine d'années.

Bien qu'il ne soit pas précurseur du rap français au Bénin, Mister Blaaz s'est imposé en un temps record avec des singles à succès qui se succédaient. Quand il lâchait le gigantesque hit  "Aller Retour" qui l'a propulsé au devant de la scène en 2007, nul ne pouvait deviner qu'il serait une méga star quelques années plus tard. D'ailleurs ce single partagé via infrarouge et bluetooth a fait le tour  des rares téléphones portables qui existaient dans la période. Et pour la grande masse des jeunes, il fallait suivre les émissions radios de musique urbaine pour kiffer à fond sa musique.

Internet et les réseaux sociaux n'étaient pas à portée de main et pourtant l'homme a connu un succès stratosphérique. Ce succès franc, le Roi de la Street le doit d'abord à son talent, ses punchs, ses techniques rapologiques mais aussi au phénoménal mythe entretenu autour de l'artiste. En tant que fan, fallait se déplacer sur des concerts, les journées culturelles des collèges pour espérer le voir de loin. Il avait cette manie de vous toucher personnellement à travers ses morceaux et Dieu seul sait combien de monde cet atout lui a permis de drainer. Il n'avait pas besoin d'écrire ou de rapper comme Kaysee Edge Montejano, A.D.N ou encore Kemtaan pour s'imposer. C'est sa performance et sa capacité à enchaîner des hits qui lui ont permis de s'accaparer du trône.

"Aller Retour", "Alerte Rouge", "Bouddha Love", "Ghetto Life", "Anthologie", "Rien A Perdre","Désolé" "Champions", "Hay Lay", "Sèche tes larmes", "Amen", "Le pacte", "Ayé", "Rien A Prouver"... le Roi de la Street a aligné tellement de tubes qu'on écrirait tout un livre si on devait se mettre à vous citer tous les titres. Ghetto, amour, femme, sexe, good life, clash panafricanisme, vécus quotidiens... aucune thématique n'a pu résister à la fureur de ce rappeur hors-norme. Des featuring Mister Blaaz en a à foison tellement il est sollicité. De SELF MADE MEN au GROUPE ALURE, il a grimpé les échelons tout en positionnant des jeunes comme Fanicko, BPM... pour ne citer que ceux-là. Des scènes, il en a écumé par centaine et dans des dizaines de pays à travers plusieurs continents. En dépit des hauts et des bas, le Roi de la Street a pu se hisser au sommet. Et comme sa nouvelle protégée MyaSongs le chantait dans son dernier morceau, Mister Blaaz n'a effectivement plus Rien A Prouver.