[Actus] Coup de tonnerre à Meko Family: le manager Dah Adagboto aurait détourné plus d’un million


Ecrit par : Ivan Ivance  |   Lu : 1599


Alors que la Meko Family finissait l’année 2018 sur une très bonne note et que pleins de défis l’attendent pour cette année 2019, avec ses deux artistes phares Tyaf  et Togbê Yéton, le label a été victime de détournement de fonds. Et c'est notamment un membre du staff qui en serait l'auteur, son manager général. Après une enquête menée par notre équipe, voici ce que nous avons pu recueillir sur cette affaire rocambolesque. 

Tout semblait aller pour mieux dans le meilleur des mondes pour ce label qui a fait les meilleures prouesses avec ses deux artistes. Ce label indépendant de production a su ramener sa musique dans les ménages et dans les ghettos. Il fait partie des plus labels les plus structurés dans ce pays. Malheureusement la foudre a frappé… 

Coup de tonnerre ce matin, le label vient de suspendre son manager Dah Adagboto pour motif d’abus de confiance. Lire le communiqué de presse ici!

Le recoupement des faits ainsi que les enquêtes réalisées auprès de l'équipe dirigeante du label, nous apprend que tout serait parti de la cagnotte de soutien du fonds d’aide à la culture dans le cadre de la réalisation du concert mémorial de décembre 2018 qui sacrait le lancement du premier album des deux artistes de Meko Prod. Le Ministère de la Culture à travers la DFAC aurait promis un montant au label pour lui permettre de réaliser à bien ce spectacle. Une première partie aurait été déboursée avant le concert.  Le reste serait prévu pour après. Le sieur Dah Adagboto, membre du staff, faisait également partie de l’équipe mise en place pour bien assurer la relation entre le label et la DFAC. Il se serait entre temps substitué et allé retirer le solde promis par la DFAC sans en informer le CEO du label et les autres membres. Il se serait approprié et aurait dépensé pour son propre compte tout le solde. Meko Prod, ledit CEO du label, s’en serait rendu compte quand il a commencé par mener personnellement les démarches envers la DFAC pour encaisser les sous promis. Cette appropriation frauduleuse de ces fonds du label pour son propre intérêt n’est rien d’autre qu’un détournement de fonds et un abus de confiance et est passible de poursuites judiciaires.
Une commission d'enquête du Fonds d'Aide à la Culture aurait été mise en place pour éclaircir l'affaire avec une possible comparution devant la justice si les faits sont avérés. Pendant ce temps le sieur Dah Adagboto, de son vrai nom Giraud COHOUN perd définitivement sa place de manager général au sein du label Meko Prod pour lequel il a contribué à l’émergence ces  dernières années. 

De sources concordantes, plusieurs petites affaires similaires pourraient sortir du placard dans les jours à venir. Dah Adagboto serait habitué aux sorties par la petite porte à la fin de ses collaborations. Les bruits dans les coulisses sur sa personne en disent long. 

Meko a donc dû se débarrasser de son manager Dah Adagboto, devenu persona non grata, et reprendre les commandes de son label. Un coup dur pour cette structure si ambitieuse qui a pourtant pris un bel envol. L’affaire pourrait écorner l'image de Dah Adagboto. Néanmoins il ne s'est pas autoproclamé Dah pour rien. Tel un chat, il semblerait avoir plusieurs vies et tombe toujours sur ses pattes. Pensez-vous qu’il pourra toujours rebondir après cette affaire ?

NOS TOPS

VIDEO DE LA SEMAINE