[Chronique] We Are The World For Benin, ce projet valait-il vraiment la peine?


Ecrit par : Jaures Bradley  |   Lu : 1060


Le projet "WE ARE THE WORLD FOR BENIN" initié par le jeune réalisateur Lypso au lendemain des événements politiques qui ont secoué le pays les 1er et 02 Mai dernier, a enfin vu le jour. Cinq jours après avoir lâché l'audio, le clip officiel dudit titre a fait surface et fait objet de polémiques depuis sa publication. Ledit projet qui est censé appeler à la paix et à l'unité nationale s'est vu être au cœur de nombreuses divergences au sein du public. Pour certains, c'est une belle initiative à encourager; tandis que pour d'autres, il s'agit d'une "catastrophe culturelle".

Un peu d'histoire d'abord !

Faut-il le rappeler, "WE ARE THE WORLD" est une chanson caritative enregistrée par le supergroupe américain USA for Africa en 1985. Elle est écrite par Michael Jackson et Lionel Richie, et coproduite par Quincy Jones et Michael Omartian sur l'album We Are the World. Wikipédia nous informe également que le single a pour objectif de collecter des fonds pour lutter contre la famine en Éthiopie. L'événement, historique, réunit quelques-uns des artistes les plus célèbres de l'industrie musicale américaine de l'époque. En début d'année 2010, à la suite des ravages causés par le tremblement de terre en Haïti du 12 janvier 2010 , une reprise de la chanson par d'autres chanteurs célèbres a été enregistrée. Le single, titré "We Are the World 25 for Haiti", est destiné à lever des fonds pour les victimes du séisme.

Quand le Bénin veut suivre l'histoire mais... Fiasco!

Il faut notifier au prime abord que nous parlons ici d'un des plus gros classiques mondiaux. Un titre qui reste en tête de plusieurs palmarès de musique à travers le monde et qui est devenu le premier single à être récompensé plusieurs fois disque de platine. Alors si on veut reprendre un tel classique, il faut vraiment y mettre du cœur et associer les têtes qu'il faut.

On ne saurait parler de WE ARE THE WORLD FOR BENIN pour une telle initiative. C'est un peu abusé! Pour ma part, le morceau est fait à moitié et ne transmet aucune émotion. Oui, l'on ne ressent presque rien à l'écoute de ce morceau. Il y a eu de belles voix qui donnent presque la chair de poule, mais tout juste derrière, il y a d'autres qui... Franchement, ce n'est pas la peine!

Si on retourne un peu dans le passé, on peut sentir toute l'émotion transmise dans le morceau original et le remix de 2010. Ceux qui ont chanté le morceau ou l'ont repris, ont véritablement vécu une histoire vraiment triste. Du coup, ils ont laissé parler leur cœur. On a presque envie de couler les larmes après écoute!

Ici, il en fallait de peu pour qu'on aille jusque là. Je ne dis pas que les événements qui se sont déroulés sont à négliger. Non, puisqu'il y a eu des morts. Mais, ce n'était pas assez pour qu'on aille massacrer un tel tube. 

Ma foi, beaucoup ne méritaient pas leur place sur le morceau. Je ne voudrais pas les citer, mais qui a appelé les rappeurs qui sont venus se la jouer les artistes techniques sur un tel morceau ?

L'autre chose qui est déplorable, c'est l'absence des ténors de la musique béninoise sur le projet. Zéro star béninoise sur le WE ARE THE WORLD BENIN. Cela limitera clairement la portée d'un tel morceau. Vous pensez que ce sont les artistes qui viennent à peine de débuter dans la musique, ceux qui, malgré toutes ces années dans la musique, sont encore loin du succès, ceux qui n'ont aucun morceau officiel, ce sont eux qui vont faire un WE ARE THE WORLD FOR BENIN? Un peu de quand même, comme le dirait quelqu'un !

Une génération paresseuse?

L'autre chose qui est surtout à notifier, c'est la paresse de cette jeunesse qui s'est réunie. Plutôt que de remixer un autre titre venu d'ailleurs, pourquoi ne pas juste chercher à produire simplement un vrai morceau dans lequel on pourrait se retrouver? Cela porte à croire qu'ils sont incapables de produire un morceau eux-mêmes selon leurs codes et réalités. C'est une énorme perte quand on sait que de nombreux jeunes se sont réunis sur un projet qui appelle à la paix et qui malheureusement, ne vaut pas tout ce que les anciens ont auparavant réuni. Oui, les morceaux pareils où ça appelle à la paix et l’unité sont tellement nombreux dans la discographie béninoise, que c'était une occasion pour cette génération d'impacter, de faire la différence. Malheureusement, elle est allée remixer simplement un morceau comme si elle est incapable de servir un truc meilleur.

Remixer WE ARE THE WORLD, les anciens y ont sans doute pensé mais ils ne l'ont jamais fait. Car, ils ont toujours voulu faire les choses à la béninoise. Et aujourd'hui quand on écoute leurs productions, on s'y retrouve tous autant béninois que nous sommes!

Finalement, l'on sera tenté de croire que la nouvelle génération ne sait rien faire pour elle-même. Elle ne copie que ce qui vient d'ailleurs et c'est bien regrettable... Et visiblement, elle n'est pas prête à arrêter les copier-coller!

Après tout...

Au delà de tout ceci, on peut encourager quand même Lypso, lui qui a eu l'idée et a mené le pas vers le patriotisme. Ce n'est tout de même pas facile de rassembler des jeunes artistes béninois autour d'une même cause. De telles initiatives sont à encourager, mais en même temps si on ne peut pas s'assurer de bien faire, autant laisser. Ce qui est sûr, le Bénin est une terre bénie et plaise au ciel, qu'aucun bain de sang ne nous éclabousse.

Tchao tchao les béninois !